Photos : les hobos américains d’aujourd’hui

Mike Brodie
Une invitation à prendre la route et à ne plus s’arrêter. Photo de Mike Brodie.

[Pige] – Épopée documentée par de sublimes photographies, le travail de Mike Brodie est une invitation à prendre la route.

En 2004, Mike Brodie, pas même âgé de vingt ans, quitte l’Arizona pour sauter d’un train à l’autre et surtout voir du pays. Il photographie cette expérience. Et témoigne de son existence, ses amitiés, en faisant des photos puissantes et intimes. On sent qu’il est lui-même embarqué dans cette vie en mouvement.

Il ne compte plus les miles avalés. Brodie a visité – façon néo-hobo – 46 États des USA. Il a travaillé, comme peut l’apprendre la biographie disponible sur son site internet, durant quatre ans sous le nom d’emprunt de « The Polaroid Kidd ».

Son aventure photographique est une sorte de fulgurance. Elle a été commencée un peu par hasard. Le site Hypenotice.com raconte que Brodie a trouvé un appareil photo polaroid ne servant plus à rien derrière les sièges de la voiture de l’un de ses amis et, comme un hacker, il s’est réapproprié la machine pour l’adapter à ses besoins et photographier.

Silence médiatique et discrétion

Cet autodidacte « ne donne pas d’interview », comme le précise Paul Schiek de chez TBW Books dans un échange de mails avec Fluctuat, et ne veut pas céder aux pressions du marché de l’art. « Il voyage », précise Schiek, qui gère les relations de Brodie avec la presse.

On peut notamment en découvrir un peu plus à propos de son travail avec la publication récente de son livre, A Period of Juvenile Prosperity.

Sa biographie explique également que le jeune homme, tel Arthur Rimbaud en son temps avec la poésie, ne photographie actuellement plus du tout.

Guillaume Roche

Contacter l’auteur de l’article

Via : Hypenotice.com

Article publié le 12/04/2013 pour Fluctuat.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*